29/10/2015 – JDH : «Accueil et accompagnement des réfugiés»

bannerjdg

 

Ils sont Syriens, Irakiens, Afghans, etc. Ils fuient leur pays en proie au chaos et à la désolation. Par milliers, ils viennent frapper à la porte de l’Europe et affluent dans notre pays. Comment s’est organisée à Bruxelles la solidarité à l’égard des réfugiés? Quels enseignements en tirer pour l’avenir ? La crise actuelle n’en est qu’à ses débuts… Des milliers d’autres réfugiés sont en route. Une fois arrivés, à quoi doivent-ils faire face? Autant de questions au sujet desquelles nous souhaitons faire un premier bilan lors de cette matinée de réflexion.

Pour ce faire, après la projection d’un documentaire sur la thématique « Pour vivre, j’ai laissé », en présence de la réalisatrice, Bénédicte Liénard, les acteurs de 1ère ligne qui ont fait face à cette criseviendront partager avec nous leur expérience :

  • Elodie Francart, porte-parole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés : la Plateforme est un espace d’informations et de coordination des actions et initiatives citoyennes de solidarité avec les réfugiés
  • Pierre Verbeeren, Directeur de Médecinsdu Monde Belgique exposera son point de vue sur les enseignements à tirer de cette crise
  • Bruno Gilain, Directeur de l’ASBL Convivial :cette ASBL favorise l’insertion des réfugiés en Belgique en les accompagnants tout au long de leur parcours
  • L’ASBL Singa France :cette association a lancé l’opération « Comme à la maison (CALM) » qui propose de mettre en relation des réfugiés et des citoyens prêts à leur offrir l’hospitalité.

Où : Au Parlement bruxellois, Rue du Lombard 69 à 1000 Bruxelles

Quand : Le jeudi 29 octobre 2015, de 9h00 à 12h30

RSVP : Au 02/504 96 86 ou aselimaj@pfb.irisnet.be

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.