Presse: « Les parlementaires bruxellois face au passé coloniale »

Les assemblées bruxelloises entament une mise à jour de leur mode de travail

Cliquez ici pour lire l’article paru sur le site de la RTBF

Mon passage dans l’émission « Les Experts » du 20/06/2015

Cliquez ici pour voir mon passage dans l’émission « Les Experts »

Presse: Mise en demeure régionale de la Régie des bâtiments pour négligence du Residence Palace à la place Schuman

Cliquez ici pour lire l’article paru dans le journal: « La Capitale »

Commémoration à Auschwitz-Birkenau: mille jeunes dans le train des « Mille ».

Le Parlement francophone bruxellois a emmené 4 classes bruxelloises dans le train des mille. « Mille », comme ces 1000 déportés entassés dans des wagons à bestiaux vers l’horreur. Ces jeunes rhétoriciens pris en charge par le Parlement font partie des 1000 étudiants européens, principalement belges, qui tous les 3 ans participent à ce travail de mémoire. Ceci vient en échos au travail de mémoire que le PFB réalise chaque année en emmenant 1000 jeunes visiter différents lieux de mémoires en Belgique: Breendonk, Chastre, Musée Juif, …

A Auschwitz-Birkenau, accompagnée de mes collègues députés membres du Bureau du Parlement, j’ai eu l’occasion de passer beaucoup de temps avec les élèves de l’Institut des Filles de Marie de Saint-Gilles. C’était formidable de voir à quel points ces jeunes se sont investis dans la préparation de ce voyage: retraites, visites, pièces de théâtres.  Ils ont même créé des mini-pièces de théâtre, du slam, de la poésie et même du chant pour donner à leur manière du sens à cette expérience touchante. Premier voyage scolaire pour certains d’entre eux, tous sont repartis bouleversés et surtout en réalisant à quel point il est important de se rappeler cette horreur du passé afin de pouvoir se dire « Plus jamais ça ».

Lisez aussi le reportage réalisé par le journal « la capitale »

Les ascenseurs, petit joyau de notre patrimoine !

Il faut les préserver et former des artisans pour les rénover. J’ai interpellé le Ministre-Président, Rudi Vervoort sur ce sujet. Trois objectifs :

1) défendre notre spécificité bruxelloise : 75.000 ascenseurs sont situés dans notre région !  Suite à l’arrêté de 2003, de nombreux propriétaires ont introduit des demandes de classement afin de soustraire leur ascenseur aux obligations de mise en conformité technique. La plupart de ces demandes n’ont pas abouti.  Pourtant, suite à cela, une liste d’ascenseurs potentiellement intéressants a été établie. La commune d’Ixelles a décidé récemment d’inventorier les ascenseurs de son territoire riche en beaux immeubles à appartements de la première moitié du XXe siècle.  Pourquoi pas faire la même chose au niveau régional?

2) développer une formation d’ouvriers spécialisés qui prépare les jeunes à un métier typiquement bruxellois, En effet, l’obligation de mettre en conformité des ascenseurs et d’assurer la maintenance des ascenseurs protégés constitue un réel défi en termes de formation d’artisans qualifies pour répondre à cette  demande bruxelloise.

3) créer de nouveaux emplois pour répondre à la demande de rénovation. Le développement de cette activité et de services d’entretien permettra pas seulement la maintenance à long terme de ce patrimoine mais pourrait également générer de nouveaux emplois.

Ok, c’est bien particulier, mais vraiment intéressant pour valoriser notre patrimoine et créer une« niche » avec de nouveaux emplois à la clé !

Cliquez ici pour lire l’article publié dans le journal « Le Soir »