Commémoration à Chastres

Une journée entière passée avec une centaine de jeunes, ça fait du bien! Le matin, beau moment d’émotion au cimetière de Chastre, avec le bourgmestre, l’ambassadeur de Tunisie et le consul-général du Maroc. Je leur parle de ces jeunes de leur âge, morts pour un idéal si loin de leur pays natal. « Si j’étais né en 17 à Leidenstadt… » chante Goldman. Et si eux avaient 17 ans à Kobané, Alep ou Maiduguri? Oseraient-ils descendre dans la rue, affronter les armes, se battre pour leur liberté? Penseraient-ils à un petit frère, une grande sœur, un ami à protéger? Ce n’est pas facile d’être un héros quand on ne connait pas la fin de l’histoire… L’après-midi, cinéma! Nous avons assisté à la projection d’une trentaine de court-métrages contre le racisme au Théâtre de la Toison d’Or dans le cadre du Festival « A films ouverts ». Après, un débat plus qu’animé avec des élèves hyper engagés et construits. Un des élèves a même sorti l’art. 18 de la CEDH :). Une journée très citoyenne, donc.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.