13/01/15 – Daech: La montée du radicalisme en Belgique et dans le monde

daech

Partis cette année au Kurdistan irakien, le député Georges Dallemagne et Christophe Lamfalussy, journaliste à la Libre Belgique, ainsi que Yusuf Benhur Ergen ont voulu constater la situation sur place et rencontrer des victimes de Daech, qu’elles soient chaldéennes, syriaques, yézidies, turkmènes, chiites ou sabéennes. Ils ont recueilli de nombreux témoignages de personnes ayant fui les violences commises sur les territoires conquis par Daech. Ils ont aussi rencontré les combattants peshmerga qui luttent pour contenir l’expansion de Daech et protéger les populations. Ils en sont revenus avec un témoignage d’une rare violence.

Dans le cadre du « Pourvu qu’ça dure » que j’ organise avec mon collègue député, André du Bus, le mardi 13 janvier prochain, venez les écouter.Vous serez bouleversés et convaincus que l’on ne peut en aucun cas rester sans rien faire face à de telles horreurs.

Où: Avenue de la renaissance,40 – 1000 Bruxelles

Quand: Mardi 13 janvier à 19h

RSVP: jdegroote@pfb.irisnet.be ou 02/504 96 88

3 réponses
  1. Pierre-Yves Lambert
    Pierre-Yves Lambert says:

    Il ne faudrait tout de même pas oublier que de nombreuses victimes de Daesh sont des sunnites, d’ailleurs la plupart des Kurdes sont eux-mêmes sunnites, votre présentation est malhonnête quand -vous écrivez « des victimes de Daech, qu’elles soient chaldéennes, syriaques, yézidies, turkmènes, chiites ou sabéennes » !

    Répondre
    • Julie de Groote
      Julie de Groote says:

      Tout à fait d’accord avec vous pour reconnaître et rappeler que les sunnites sont aussi victimes de Daech. Je ne manquerai pas de le rappeler demain en introduction. Ce n’était certainement pas malhonnête de ma part (ce qui signifierait une intention délibérée de ma part) mais plutôt une reprise de ce que les intervenants ont dit aux journaux.

      Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.