JHC: « Les maisons de répit: une bulle d’oxygène pour des familles en détresse »

A une époque où les réseaux sociaux ont une place si omniprésente, où la vie professionnelle est si exigeante  et que nos espaces de respirations sont souvent étouffés, notre société permet-elle le répit ? Cette question si fondamentale pour bien d’entre nous, se pose plus que  jamais lorsqu’il est question de vivre au quotidien avec une personne atteinte d’une maladie grave. Accompagner quelqu’un dans l’évolution de sa maladie et vers sa fin de vie est une démarche éprouvante. Face à la même situation, chacun peut la vivre différemment. Les émotions qui resurgissent peuvent être très variées comme l’impuissance, la colère, l’angoisse, la culpabilité, la peur, le sentiment d’injustice ou encore la solitude. D’autres difficultés peuvent apparaître : matérielles, professionnelles, sociales, spirituelles. C’est dans ce contexte particulier que les maisons de répit entrent en jeu. Ces bulles d’oxygène permettent aux familles au quotidien si difficile, de pouvoir « souffler » moralement et physiquement tout en les rassurant sur la qualité de l’accompagnement du proche aidé. Ce sera une très belle matinée qui nous fera réfléchir aux respirations possibles de nos vies.

 

Date: Jeudi 26 janvier de 9h00 à 12h00

Lieu: Parlement bruxellois, rue du Lombard, 69 à 1000 Bruxelles

RSVP: aselimaj@parlementfrancophone.brussels

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.