Les ascenseurs, petit joyau de notre patrimoine !

Il faut les préserver et former des artisans pour les rénover. J’ai interpellé le Ministre-Président, Rudi Vervoort sur ce sujet. Trois objectifs :

1) défendre notre spécificité bruxelloise : 75.000 ascenseurs sont situés dans notre région !  Suite à l’arrêté de 2003, de nombreux propriétaires ont introduit des demandes de classement afin de soustraire leur ascenseur aux obligations de mise en conformité technique. La plupart de ces demandes n’ont pas abouti.  Pourtant, suite à cela, une liste d’ascenseurs potentiellement intéressants a été établie. La commune d’Ixelles a décidé récemment d’inventorier les ascenseurs de son territoire riche en beaux immeubles à appartements de la première moitié du XXe siècle.  Pourquoi pas faire la même chose au niveau régional?

2) développer une formation d’ouvriers spécialisés qui prépare les jeunes à un métier typiquement bruxellois, En effet, l’obligation de mettre en conformité des ascenseurs et d’assurer la maintenance des ascenseurs protégés constitue un réel défi en termes de formation d’artisans qualifies pour répondre à cette  demande bruxelloise.

3) créer de nouveaux emplois pour répondre à la demande de rénovation. Le développement de cette activité et de services d’entretien permettra pas seulement la maintenance à long terme de ce patrimoine mais pourrait également générer de nouveaux emplois.

Ok, c’est bien particulier, mais vraiment intéressant pour valoriser notre patrimoine et créer une« niche » avec de nouveaux emplois à la clé !

Cliquez ici pour lire l’article publié dans le journal « Le Soir »

1 réponse
  1. de le Vingne Gauthier
    de le Vingne Gauthier says:

    100% d’accord avec cet article. Il est urgent de former les jeunes à entretenir les beaux ascenseurs plutôt qu’à les remplacer. Les grosses sociétés d’ascensoristes doivent créer un département spécial pour ce faire. Beaucoup d’immeubles sont prêts à payer cher pour préserver ce patrimoine. (Voir quartier de la place Brugmann…

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.