Les ateliers du pfb

Vaste débat que la liberté d’expression ! Ateliers du PFB – débats informels sur des sujets controversés – se sont attaqué au street-art, aux réseaux sociaux ainsi qu’à la culture dite d’utilité publique pour clôturer ce cycle d’Ateliers. L’objectif de réunir des spécialistes tous azimuts est réussi, les débats ayant rassemblé à la fois des députés, des associations, des professeurs, des artistes, des membres de l’Administration… Ce qu’il en ressort, pour le street-art, c’est qu’il faut un cadastre pour les emplacements qui s’y apparentent  et pas de permis d’urbanisme pour utiliser ces espaces. Ensuite, pour les réseaux sociaux, c’est qu’il est nécessaire de mettre en place de nouveaux systèmes de contrôle des abus efficaces afin d’éviter les multiples dérapages. Quant à la culture, Il est nécessaire d’avoir des subsides mieux équilibrés entres les institutions et soutenir les pièces « d’utilité publique » à relever les défis. Vu le succès remporté par ce premier cycle sur la liberté d’expression ainsi que la plus-value apportée par ces débats, nous entendons bien-entendu réitérer l’exercice au plus tôt. Un grand merci à  tous les participants qui ont rendu ces rencontres si riches et si passionnantes.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.