Quand les jeunes sont acteurs de changements!

Que c’est beau de voir une initiative commencée il y a quelques temps avoir des répercussions sur des jeunes et aboutir à un magnifique projet! Ce fut le cas pour Camille Crucifix, Fiorine Guéry, Louis Van Ginneken, et Malaurie Chokoualé, étudiants en journalisme à l’Ihecs. ll y a un an, nous organisions au PFB une magnifique expo de Patricia Willocq, « Blanc Ebène », témoignages bouleversants de la condition des albinos en Afrique centrale.

Les 4 étudiants étaient là. Marqué par cette exposition, ils ont fait de l’albinisme leur sujet de fin d’études. Et ensuite, ils sont partis un mois en Tanzanie voir sur place ce que veut dire être albinos en Tanzanie en 2018.

 

Quelle magnifique démarche, voilà un projet qui donne sens à l’action politique et qui nous mène vers le partage et une prise de conscience collective. Nous avons donc accueilli, le 7 juin dernier, leur travail fait de très belles photos, très poignantes, ainsi que d’un « mook » – étudiants en journalisme oblige 🙂 – qui explique leur démarche.

Pour finir, voici quelques chiffres qui donnent froid dans le dos : le corps d’un albinos se vend 75.000$, leur espérance de vie moyenne est de 30 ans, les exclusions (éducation, emploi, logement,…) sont vécues au quotidien. Lueur d’espoir, le gouvernement a mis sur pied une série d’actions pour sensibiliser à la problématique, contrer les meurtres, et insérer ces personnes qui n’ont d’autre crime que la couleur de leur peau.

 

Un vrai bravo à ces belles personnes, des initiatives comme on aimerait en voir plus souvent! Voici la preuve que tout le monde à son niveau peut être acteur de changement.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.