JDH: « Comment aborder le devoir de mémoire? »

Comment aborder le travail de mémoire? Ce jeudi de l’Hémicycle a bousculé quelques idées reçues. « L’histoire se répète »: non!, nous disent en chœur des historiens de haut vol, le contexte est toujours autre et ce sont ces différences qu’il faut analyser. Les historiens nous ont interpellés, nous les politiques. Le devoir de mémoire n’est pas une injonction figée, statique. Il implique des choix : quels lieux et temps choisir? Faut-il des commémorations émotionnelles ou objectives?

Réaction du Grand Rabbin Guigui: « que veut dire « vivre ensemble » tant utilisé par les politiques quand je peux vivre pendant 40 ans à côté de mon voisin de palier sans le connaître? Ce qu’il faut, c’est construire ensemble ! C’est découvrir l’autre non pas comme on veut qu’il soit mais comme il est réellement!Il est primordial d’inculquer aux enfants racines et mémoire. Pourquoi nos Belges partent vers la Syrie ? Parce qu’ils ne se sentent de nulle part et parce qu’ils ne connaissent pas grand chose de leur religion.

Ce fut aussi l’occasion pour de nombreux collègues députés de prendre la parole. « Attention à toute récupération et ne tombons pas dans le spectaculaire ! », « Il faut sortir de l’émotionnel, mais aussi partir d’histoires individuelles » signalent-ils.

Pour un compte-rendu exhaustif  c’est ici 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.